majestueux


majestueux

majestueux, euse [ maʒɛstɥø, øz ] adj.
• 1605; magestueux 1576; de majesté, refait d'apr. somptueux, etc.
1Qui a de la majesté. 1. auguste, imposant. Un vieillard majestueux. Air, port majestueux; allure, démarche, taille majestueuse. fier, grave, noble; solennel.
2Par ext. Qui est d'une beauté pleine de grandeur, de noblesse. grandiose. La simplicité majestueuse du forum. Paysage, fleuve majestueux.
⊗ CONTR. Grossier, vulgaire.

majestueux, majestueuse adjectif (de majesté, avec l'influence de somptueux) Qui est plein de majesté, de dignité, de solennité : Un ton majestueux. Une démarche majestueuse. Qui est d'une beauté pleine de grandeur ; grandiose : Un fleuve majestueux.majestueux, majestueuse (synonymes) adjectif (de majesté, avec l'influence de somptueux) Qui est plein de majesté , de dignité, de solennité
Synonymes :
Qui est d'une beauté pleine de grandeur ; grandiose
Synonymes :

majestueux, euse
adj. Qui a de la majesté, de la grandeur, de la noblesse. Une allure majestueuse.

⇒MAJESTUEUX, -EUSE, adj.
A. — Qui a de la majesté. Synon. auguste, digne, noble.
1. [En parlant d'une pers.] Qui a de la majesté. Homme, souverain, vieillard majestueux; femme, personne majestueuse. Il y avait une fois des dieux splendides et majestueux, qui vivaient près des hommes. Ils s'appelaient Osiris, Dyonisos, Zeus, Jehovah (AYMÉ, Brûlebois, 1926, p. 51). Un domestique en jaquette noire, gros et grisonnant, majestueux, impersonnel, ouvrit les battants de la porte du salon (CHARDONNE, Dest. sent., III, 1936, p.155):
1. Elle [une vieille dame russe] se penchait sur sa nourriture avec une sorte de respect, courbée en deux et si humble qu'elle en devenait, fort à son insu, presque majestueuse, tant l'humilité donne de noblesse aux êtres, quand elle est vraie.
GREEN, Journal, 1956, p. 189.
Emploi subst., p. iron. Avait-elle jamais daigné marquer le moindre intérêt à tout cela? C'était, sans doute, au-dessous d'elle; on faisait la majestueuse, la dédaigneuse (BOURGES, Crépusc. dieux, 1884, p. 193).
[P. anal.] Seuls les dindons, majestueux personnages imbus de leur dignité, ne se hâtent point. Ils descendent pas à pas du perchoir et refoulent du poitrail la cohue (PESQUIDOUX, Chez nous, 1921, p. 244).
2. [P. méton., en parlant d'un trait physique, d'une attitude d'une pers.] Synon. grave, solennel. Geste, port, regard, traits majestueux; allure, gravité, taille, voix majestueuse; prendre une expression majestueuse; avec une lenteur majestueuse. Un homme de taille athlétique (...), vêtu de velours noir et portant au cou une chaîne d'argent, (...) donnait des ordres aux laquais d'un air majestueux (GAUTIER, Fracasse, 1863, p.496). Leur âge [des vieillards] n'a rien de dégoûtant, mais, au contraire, quelque chose de majestueux et de pastoral (ARNOUX, Calendr. Fl., 1946, p.252):
2. On a même écrit avec dédain que la politique de Louis XIV avait été d'esprit terrien, c'est-à-dire terre à terre. On veut dire que, malgré le style ample du siècle et la manière majestueuse dont Louix XIV a parlé de sa gloire, cette politique était celle du bonhomme Chrysale, qui préférait la bonne soupe au beau langage.
BAINVILLE, Hist. Fr., t. 1, 1924, p. 241.
Emploi subst. masc. sing. à valeur de neutre, p. iron. Chez le baron, rien il faut en convenir, ne sentait le vieillard (...) son ventre, contenu par une ceinture, se maintenait, comme dit Brillat-Savarin, au majestueux (BALZAC, Cous. Bette, 1846, p. 43).
B. — Qui est d'une beauté empreinte de grandeur et de noblesse.
1. [En parlant d'un inanimé] Cortège, édifice, ornement, spectacle majestueux; forêt, nature majestueuse. Le temple, monument unique d'architecture simple et majestueuse, est supporté par cent colonnes de jaspe oriental (BRILLAT-SAV., Physiol. goût, 1825, p. 305). L'eau s'échappe des vasques, ruisselle et baigne le marbre majestueux (THARAUD, Marrakech, 1920, p. 79):
3. Il semble que le temps ne puisse détruire que les ouvrages élevés au-dessus de la terre. Qu'elles sont vastes, belles et sonores ces voûtes majestueuses! Que leurs voussures et leurs arêtes sont encore saines! Nulle part je n'y vis la moindre trace de la lime des siècles...
CRÈVECOEUR, Voyage, t. 1, 1801, p. 228.
Emploi subst. masc. sing. à valeur de neutre. Le peuple est maître, mais il n'est pas capable de l'être; voilà pourquoi il détruit partout, et n'élève rien de beau, de durable, de majestueux nulle part! (LAMART., Voy. Orient, t. 1, 1835, p. 136).
2. [P. méton.] Le chêne robuste, dont les glands naissent un à un ou deux à deux, présente un port majestueux (BERN. DE ST-PIERRE, Harm. nat., 1814, p. 303):
4. Les pièces, particulièrement hautes, et ornées de superbes fenêtres, avaient été certainement destinées, si on en jugeait par leurs majestueuses proportions, à la réception et à l'apparat.
CAMUS, Exil et Roy., 1957, p. 1361.
3. En partic. [En parlant d'une oeuvre d'art, musicale ou littér.] Style, ton, vers majestueux. Le poète donnait des ailes aux pierres dures et proclamait la liberté par d'étranges assemblages de mots, un verbe hagard et majestueux (L. DAUDET, Astre noir, 1893, p. 307). Il me récite quelques pages d'une prose pleine, majestueuse, poétique au possible (JAMMES, Mém., 1922, p. 170). Un austère interlude, un adagio majestueux, archets collés aux cordes, précédait le noeud et l'épilogue du drame sacré (ARNOUX, Rossignol napol., 1937, p. 238).
Prononc. et Orth.:[], fém. [-ø:z]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1605 majestueux (H. DE SANTIAGO, Considérations [trad. de l'esp.], I, 622 ds Fr. mod. t. 6, p. 63); av. 1630 (D'AUBIGNÉ, Lettre ds Œuvres, éd. E. Réaume et F. de Caussade, t. 1, p. 462). Réfection sur le modèle des adj. en -ueux, tels que voluptueux, somptueux, du m. fr. majesteux de même sens (av. 1589 BAIF, Poemes, L.V—II, 230 — ds HUG.: magesteux), dér. de majesté, suff. -eux. L'infl. de l'ital. maestoso (dér. de maestà «majesté» évoquée par BL.-W.1-5 et DEI est improbable, car il n'est att. que dans la 1re moitié du XVIIe s., 1626 au sens de «grandiose» ds BATT. Fréq. abs. littér.:1001. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 2033, b) 1548; XXe s.: a) 1046, b) 1063. Bbg. DUCH. Beauté. 1960, pp. 124-125.

majestueux, euse [maʒɛstɥø, øz] adj.
ÉTYM. 1605; magestueux, 1576; de majesté, refait d'après des adj. comme somptueux.
1 (1617). Qui a de la majesté. Auguste (cit. 11), imposant (→ Impératrice, cit. 2). || Souverain majestueux. || Personnages graves (cit. 2) et majestueux. || Un majestueux vieillard. || Femme (cit. 36), matrone majestueuse.
1 D'un air placide et triomphant
Tu passes ton chemin, majestueuse enfant.
Baudelaire, les Fleurs du mal, « Spleen et idéal », LII.
2 (…) il est aussi difficile aux vieillards de paraître majestueux qu'aux jeunes gens de ne pas avoir l'air efféminé.
E. Fromentin, Une année dans le Sahel, p. 90.
3 Plus majestueux qu'un Suisse d'église, le portier du Pennsylvania désigne, de la paupière, mes bagages à l'un des garçons.
G. Duhamel, Scènes de la vie future, XIV.
Iron. || Une bedaine majestueuse, un majestueux abdomen (→ Boucler, cit. 1).
Air, port majestueux; allure, démarche, taille majestueuse. Fier, grave, noble, solennel (→ Caparaçonner, cit. 1). || D'un pas majestueux (→ Hôte, cit. 12). || Noble et majestueuse expression (→ Contrefaire, cit. 4). || Majestueuse immobilité (cit. 7). Olympien.
4 Et vous aussi, vous avez été belle ! sous ce long voile qui vous entoure, l'œil reconnaît le port majestueux d'une reine.
A. de Musset, les Caprices de Marianne, I, 12.
5 Son mouvement de tête est majestueux.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. IV, XXII, p. 244.
2 (V. 1620). Qui est d'une beauté pleine de grandeur, de noblesse. Beau, grandiose, monumental, pompeux; colossal, énorme. || Architecture (cit. 4) majestueuse. || La simplicité majestueuse du forum (cit. 2). || Édifice, vestibule majestueux (→ Architrave, cit. 2; hôtel, cit. 12).Paysage, fleuve majestueux.Spectacle, cortège majestueux. || Les développements majestueux de la liturgie (→ Culte, cit. 4).Musique, mélodie majestueuse (→ Exécuter, cit. 15).Littér. || Les vers majestueux de Corneille.Par ext. || Le majestueux Corneille (→ Coulant, cit. 3).
6 Pour peindre les caractères, il faut nécessairement s'écarter du ton majestueux exclusivement admis dans la tragédie française; car il est impossible de faire connaître les défauts et les qualités d'un homme, si ce n'est en le présentant sous divers rapports; le vulgaire, dans la nature, se mêle souvent au sublime (…)
Mme de Staël, De l'Allemagne, II, XV.
7 Ce monument, rude, trapu, pesant, âpre, austère, presque difforme, mais à coup sûr majestueux et empreint d'une sorte de gravité magnifique et sauvage (…)
Hugo, les Misérables, IV, VI, II.
N. m. || Le majestueux.Ironiquement :
8 Je n'en ai pas moins toujours regardé mon ventre comme un ennemi redoutable; je l'ai vaincu et fixé au majestueux (…)
A. Brillat-Savarin, Physiologie du goût, t. II, p. 31.
9 (…) son ventre (du baron Hector Hulot), contenu par une ceinture, se maintenait, comme dit Brillat-Savarin, au majestueux.
Balzac, la Cousine Bette, Pl., t. VI, p. 173.
CONTR. Grossier, vulgaire. — Mesquin, ordinaire, simple.
DÉR. Majestueusement.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • majestueux — Majestueux, [majestu]euse. adj. Qui a de la majesté, de l esclat, de la grandeur. Un port majestueux. un air majestueux. une taille majestueuse. une demarche majestueuse. mine majestueuse. front majestueux. Temple majestueux. cela a je ne sçay… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • majestueux — majestueux, euse (ma jè stu eû, eû z ) adj. 1°   Qui a de la majesté. •   Combien il [Charles 1er] était intrépide à la tête des armées, combien auguste et majestueux au milieu de sa cour, BOSSUET Reine d Anglet.. •   La princesse la plus… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • MAJESTUEUX — EUSE. adj. Qui a de la majesté, de l éclat, de la grandeur. Un port, un air majestueux. Une taille, une démarche majestueuse. Front majestueux. Temple, dôme majestueux. Style majestueux …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • majestueux — majestic англ. [мэджэ/стик] majestueux фр. [мажэстюэ/] величаво, величественно …   Словарь иностранных музыкальных терминов

  • MAJESTUEUX, EUSE — adj. Qui a de la majesté. Un air majestueux. Une démarche majestueuse. Par extension, Temple, dôme majestueux. Style majestueux …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • French ship Majestueux (1781) — The Majestueux was a 110 gun ship of the line of the French Navy, of Terrible class.She was renamed Républicain in 1797. In 1807, she was decommissioned and used as a transport …   Wikipedia

  • Cortinaire majestueux — Cortinaire remarquable Cortinaire remarquable …   Wikipédia en Français

  • thème large majestueux — фр. [тэм лярж мажэстюэ/] тему исполнять широко, величественно; см. Скрябин. «Прометей» …   Словарь иностранных музыкальных терминов

  • majestueuse — ● majestueux, majestueuse adjectif (de majesté, avec l influence de somptueux) Qui est plein de majesté, de dignité, de solennité : Un ton majestueux. Une démarche majestueuse. Qui est d une beauté pleine de grandeur ; grandiose : Un fleuve… …   Encyclopédie Universelle

  • olympien — olympien, ienne [ ɔlɛ̃pjɛ̃, jɛn ] adj. et n. • 1552; du lat. olympius; gr. olumpios, de Olumpos « montagne de Thessalie, séjour des dieux » 1 ♦ Myth. Relatif à l Olympe, à ses dieux. Les dieux olympiens, et n. les Olympiens. Spécialt Se disait de …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.